CHOISIR VOTRE CHATON
QUEL EST LE MEILLEUR ÂGE?

Avant l'âge de trois mois révolus, un chaton ne peut être vacciné contre la rage. Si l'élevage sélectionné est situé dans un département infecté par la rage, le chaton doit être obligatoirement vacciné contre la rage avant d'être cédé. Il n'est pas prudent, d'autre part, d'acheter un chaton trop jeune qui ne serait pas correctement immunisé contre les maladies virales des chats. Une primo-vaccination, avec un rappel après l'achat, est un minimum à respecter. L'âge le plus souhaitable se situe donc après trois mois.

MÂLE OU FEMELLE?

Tout dépend de la destination du chat. Si vous avez l'intention de vous lancer dans l'élevage, commencez par une femelle ou deux

avant de choisir un mâle (son maintien oblige à lui réserver un espace bien à lui). Si vous souhaitez un chaton pour la compagnie, son sexe, en dehors de préférences personnelles, importe peu car, elle ou il sera certainement stérilisée ou castré dans quelques mois.

Ne négligez pas la stérilisation ou la castration : pour les femelles, elle est beaucoup plus souhaitable que l'administration régulière d'une pilule qui, tôt ou tard, risque d'induire de graves problèmes de santé qui ne pourront se résoudre que par une stérilisation ! Pour les mâles, la castration s'avère une nécessité : les mâles entiers ont une urine qui sent très fort, ils arrosent (certaines femelles en chaleurs également !), ils risquent de fuguer et de ne pas revenir, alors que castrés, les risques de fugues et de bagarres sont nettement diminués.

En castrant les mâles et en stérilisant les femelles, vous prenez part à la lutte contre les méfaits de la surpopulation féline. Vous protégez votre compagnon contre les risques de saillies et de bagarres qui permettent la prolifération des graves maladies virales du chat (leucose, etc.) qui se contractent justement à leur occasion. Quand entreprendre castration ou stérilisation ? Entre six et dix mois selon les races. Demandez conseil à votre vétérinaire.

LE CHATON DOIT-IL ÊTRE TATOUÉ?

Oui, c'est obligatoire. Depuis le 1er janvier 1992, tous les chats vendus ou donnés, doivent être tatoués avant la transaction. Un éleveur qui ne se soumettrait pas à cette obligation se trouve en défaut par rapport à la loi. La carte de tatouage du chaton doit vous être remise au moment de la vente.

COMMENT CHOISIR UN CHATON EN BONNE SANTÉ ?

  1. le chaton doit être vif, joueur et potelé
  2. ses yeux ne doivent pas être larmoyants ou rougeâtres (conjonctivite)
  3. il ne doit pas y avoir de sécrétions autour des narines (coryza)
  4. son ventre ne doit pas être ballonné (parasites intestinaux) et son anus doit être propre (pas dediarrhée)
  5. il ne doit pas y avoir de petits points noirs dans sa fourrure (crottes de puces ou puces elles-mêmes) ses oreilles doivent présenter un cérumen jaunâtre normal mais pas noir (gale des oreilles)
  6. la fourrure doit être saine, sans zones dénudées (teigne)
  7. ne vous laissez pas attendrir par un chaton tristounet qui s'isole car, même s'il ne présente aucun signe apparent d'une maladie, il peut être en stade d'incubation

COMMENT VÉRIFIER QUE L'ÉLEVAGE EST BIEN TENU ?

Soyez attentif à la propreté de l'environnement Demandez à voir les parents de la portée et éventuellement les autres chats de l'élevage. Il se peut que le père ne soit toutefois pas présent si la saillie a été effectuée en dehors de l'élevage. La mère ne sera peut-être pas non plus au mieux de sa beauté car la maternité et l'allaitement épuisent son énergie. Vérifiez le suivi sanitaire' de l'élevage en demandant à voir les carnets de vaccination des parents: les rappels de vaccination (y compris la leucose) doivent être à jour. Un plus : des tests F.I.V et PIF régulièrement effectués. L'état sanitaire d'un élevage devrait primer sur les succès remportés en exposition.

QUELS DOCUMENTS ACCOMPAGNENT LA VENTE D'UN CHATON ?

Au moment de l'achat, l'éleveur doit vous remettre :

  1. le carnet de vaccination du chaton,
  2. sa carte de tatouage, dont vous renverrez une -partie au Fichier national félin pour le changement de propriétaire et d'adresse,
  3. un certificat de vente clair et précis indiquant les caractéristiques de l'animal, son numéro de tatouage, les noms de ses parents, son prix, le mode de paiement, les coordonnées de l'éleveur, les vôtres, ceux de son vétérinaire, les conditions de la vente (chat d'expo ou de compagnie), la date de la transaction, les signatures du vendeur et de l'acheteur,
  4. son pedigree (il est possible que l'éleveur ne soit pas encore, au moment de la transaction, en sa possession, aussi pour vous garantir que le chaton est bien inscrit à un livre d'origine, vous pouvez demander son ,,adresse à l'éleveur afin de vous en assurer par mais faites-le avant la transaction),
  5. une fiche de conseils et de recommandations sur l'alimentation et l'entretien du chaton constitue un plus.

QUELLES GARANTIES SI LE CHATON TOMBE MALADE APRÈS L'ACHAT ?

Le Code rural a établi une liste officielle des vices rédhibitoires pour les principales espèces domestiques et pour chacune d'elles, a fixé un délai de suspicion. Il correspond à leur délai d'incubation et permettra donc d'affirmer que la maladie a été ou non contractée avant la vente. En ce qui concerne le chat, les maladies suivantes sont réputées " vices rédhibitoires " :

  1. la leucopénie infectieuse (typhus) : 5 jours
  2. la péritonite infectieuse féline (P.I.F) : 21 jours
  3. l'infection par le virus leucémogène félin (leucose) : 15 jours
  4. l'infection par le virus de l'immuno-dépression ou F.I.V pour laquelle il n'a pu être fixé un délai de suspicion.

Si l'une de ces maladies est diagnostiquée par un vétérinaire dans les délais indiqués, l'acheteur est en droit d'intenter une action en rédhibition dans le délai d'un mois à dater de la livraison.

En ce qui concerne d'autres vices " cachés que ceux énoncés ci-dessus, par exemple une teigne ou une infestation par les puces que l'acheteur n'aurait pas vues (?), il lui incombe de prouver que la maladie a bien été contractée avant la vente et de le faire dans un " bref délai ", dit la loi, cette brièveté étant laissée à l'appréciation du juge. D'où l'intérêt de préférer un chaton correctement vacciné avant la
vente contre typhus et la leucose (il n'y a pas encore de vaccins pour la P.I.F et la
F.I.V et l'intérêt également pour l 'acheteur de procéder à un examen attentif du chaton, le mieux étant de le faire effectuer par un vétérinaire avant l'achat ou du moins aussitôt après.

COMMENT L'ACCUEILLIR ?

Avant de ramener votre chaton à la maison vous aurez prévu tout son matériel : litière, bac à litière, alimentation, gamelles, couchage, caisse de transport, jeux, arbre à chats...

En ce qui concerne son alimentation et la litière, il est toutefois préférable d'utiliser celles auxquelles l'éleveur a habitué ses chatons. Changer brutalement d'alimentation est néfaste au chaton (risques de diarrhée). Le changement, s'il doit avoir lieu, doit être très progressif Les chatons habitués à un type de litière, peuvent être désorientés de trouver une matière différente, 2%, i est-il préférable d'utiliser celle de l'éleveur, du moins dans les premiers temps.

Pour éviter d'accroître le stress (normal) subi par un chaton qui change d'environnement, faites respecter un certain calme : pas de cris, pas de remue-ménage excités. Dans les premiers jours, installez votre nouveau compagnon dans une pièce où il aura tout ce dont il a besoin (alimentation, bac ... ) à sa disposition et observez-le. S'il paraît timide, désorienté, prolongez cette situation jusqu'à ce qu'il vous semble plus effronté. S'il affiche un comportement joyeux et joueur, dès son arrivée, l'acclimatation vous posera peu de problèmes mais ramenez-le réguIiérement à son bac à litière pour qu'il le repère facilement. Un chaton est propre depuis le sevrage (depuis qu'il mange tout seul) ma le changement d'habitation peut perturber son bon comportement À vous de l'aider.

Article de ATOUT CHAT Hors-série n° 26 de Décembre 1997